Prix Ravalement Façade : Quel budget au m2 ?

Quel est le prix d’un ravalement de façade au m2 ? Quel prix prévoir pour ravaler un immeuble de 4 ou 5 étages ? Quel budget prévoir pour un ravalement d’une maison de 100m2 ? Quelles sont les obligations à respecter ? Faut-il forcément passer par un professionnel ? Quel budget pour faire les travaux de ravalement soi-même ? En fonction du support de votre façade et de son état, les travaux de ravalement peuvent varier du simple au triple. Il est indispensable de bien se renseigner sur les différents éléments du ravalement afin d’avoir une idée plus précise du montant et du budget des travaux de ravalement. Allotoiture.com vous accompagne dans le ravalement de votre façade, avec des informations précises et des conseils pour réduire le budget de vos travaux.

En quoi consiste le ravalement de façade ?

Le ravalement de façade est bien plus qu’un simple nettoyage de la façade. En effet, le nettoyage est l’une des étapes du ravalement, mais celui-ci comprend également d’autres étapes complémentaires.

L’objectif du ravalement de façade est avant tout de remettre à neuf la façade, c’est-à-dire de la remettre dans un état proche de son état d’origine. Le ravalement commence par le décapage en profondeur de la façade; viennent ensuite les travaux de réparations: combler les fissures, colmater les trous, reformer les joints, etc. Ces travaux consistent à retrouver un aspect plus propre, mais également à protéger la façade contre les infiltrations d’eau.

Une fois cette étape de réparation terminée, il faut procéder aux finitions de la façade : enduit, penture… Enfin, il ne reste plus qu’à réaliser le traitement de la façade pour la protéger contre les futures agressions extérieures (humidité, lichens, champignons…).

Naturellement, en fonction de l’état de la façade, le ravalement n’est pas le même et se révèle plus ou moins long et plus ou moins onéreux. Mais ce qui est certain, c’est qu’il s’agit de travaux bien plus complets qu’un simple nettoyage de façade.

Quel est le prix d’un ravalement de façade au m2 ?

Critères qui influencent le prix

Le prix d’un ravalement de façade varie énormément en fonction des travaux réalisés. Premièrement, le prix dépend de l’état de départ de la façade et du résultat désiré une fois le ravalement terminé. Logiquement, plus il faut effectuer de travaux et plus ce prix sera élevé. Un nettoyage suivi de la pose d’une peinture coûte bien moins cher que lorsqu’il faut également procéder à des travaux de réparation.

Le prix d’un ravalement de façade dépend également de la surface de la façade. Le plus souvent ce prix est exprimé en €/m2. Vous l’aurez aisément compris, plus il y a de m2 et plus le tarif grimpe. Il peut varier de moins de 1000€ à plus de 20000€.

De même, vous devez aussi inclure le tarif du prestataire qui réalisera les travaux. Celui-ci dépend bien évidemment du prestataire lui-même, mais aussi de l’emplacement de votre maison, de l’accessibilité de la façade et des matériaux qui composent votre façade.

Le prix d’un ravalement au m2

Vous l’aurez compris, le prix d’un ravalement de façade est très variable. En moyenne, s’il s’agit simplement de refaire la peinture, vous pouvez compter environ 22€ le m2.

Par contre, s’il inclut des travaux de réparation et de maçonnerie, le prix se situe plutôt aux alentours de 40€ le m2. Au final, on constate un prix de ravalement de façade qui oscille de 17€ à près de 100€ le m2.

économisez de l’argent Compte tenu de l’écart important de prix que vous pouvez avoir avec des entreprises différentes dans votre ville, il est évident qu’il est nécessaire d’essayer de faire une demande de devis auprès de plusieurs professionnels différents pour trouver la proposition la plus intéressante.

Comparez le tarif des professionnels autour de chez vous !

Le prix détaillé pour un ravalement de façade

Différentes techniques de ravalement de façade sont possibles :

La technique du bardage consiste à appliquer un matériau solide devant la façade déjà existante. Cette technique offre plusieurs avantages, puisqu’elle ne nécessite pas une réparation et une remise à neuf complète de la façade et qu’en plus elle permet d’ajouter une couche d’isolation extérieure. Il existe différents types de bardages : bois, pierre, métal… Le prix varie entre 5€ et 150€ le m2.

La peinture est une étape de finition, mais si la façade n’est pas trop dégradée, la peinture est une technique en elle-même. Son prix oscille entre 15€ et 110€ le m2.

Le placage est une technique très proche du bardage. Seulement, la couche appliquée sur la façade est plus légère et, si elle améliore l’isolation, le résultat est moindre qu’avec un bardage. Son prix varie de 20€ à 120€ le m2.

Très souvent, c’est la technique du crépi qui est utilisée lors d’un ravalement de façade. Cette couche d’enduit permet de combler les tours et les fissures et de rajeunir l’apparence de la façade. Rapide, la pose d’un crépi est aussi économique : entre 4€ et 10€ le m2.

Autres prix des prestations de ravalement de façade

Les travaux de réparation et de maçonnerie sont ceux qui coûtent le plus cher. Rien que l’imperméabilisation d’une façade coûte entre 40€ et 90€ le m2, tandis qu’il faut prévoir entre 60€ et 70€ le m2 pour du sablage. Bien sûr, remettre à neuf un mur en pierres apparentes coûte plus cher qu’un mur en crépi. Si vous optez pour de la projection d’enduit, comptez entre 30€ et 50€ le m2.

Quel taux de TVA pour un ravalement ?

Le taux de TVA classique est de 20% si vous réalisez les travaux vous-mêmes. Par contre, si le ravalement de façade est organisé par un professionnel, vous profitez alors d’un taux de TVA réduit à seulement 10%. Cette réduction de TVA s’applique à la fois sur le coût de la main-d’œuvre et sur celui des matériaux à condition que ces derniers soient achetés auprès du même professionnel.

Ravalement de façade : qui supporte les frais ?

Le ravalement de façade est payé par le propriétaire. Dans le cas d’une copropriété, le prix est réparti entre les différents propriétaires en fonction de sa quote-part. Toujours au sein d’une copropriété, la décision de procéder à un ravalement de façade doit être votée à la majorité lors d’une assemblée générale. Ensuite, le syndic s’occupe de l’appel d’offres pour choisir le professionnel qui s’occupera des travaux.

Cependant, un propriétaire peut inclure dans le bail de location que le locataire prenne tout ou en partie en charge les frais de ravalement de façade.

Si un copropriétaire met en vente son bien après qu’un ravalement de façade ait été voté, c’est lui qui devra payer les frais et non le nouvel acquéreur.

Ravalement de façade : aides de l’état

Le taux de TVA réduit à 10% n’est pas la seule aide financière dont vous pouvez profiter pour un ravalement de façade. En effet, vous pouvez également obtenir des subventions auprès de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et des collectivités territoriales.

De plus, si la rénovation inclut des travaux d’amélioration de l’isolation thermique, vous avez alors accès à l’éco-prêt à taux zéro et au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Toutefois, pour en profiter vous devez obligatoire passer par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

Toutes ces aides permettent de réduire le montant total des travaux de ravalement de façade.

Les obligations en matière de ravalement de façade

Ravalement de façade à Paris

Dans certaines villes, un arrêté préfectoral peut rendre le ravalement de façade obligatoire au bout d’une certaine période. À Paris cette obligation a lieu tous les 10 ans. Autrement dit, si vous êtes propriétaires à Paris, vous devez procéder au ravalement de façade tous les 10 ans.

Si le délai est dépassé, la mairie peut adresser une injonction et si le propriétaire n’a pas réagi dans les 6 mois qui suivent l’injonction, il doit s’acquitter d’une amende de 3750€ et le maire peut obliger le propriétaire à lancer des travaux de ravalement de façade via un arrêté municipal. Ensuite, si le propriétaire ne réagit toujours pas, la mairie peut lancer les travaux en obtenant l’autorisation du TGI (tribunal de grande instance) et aux frais du propriétaire.

Cependant, dans les faits, si la façade est encore en bon état, il est peu probable que la ville vous oblige à procéder à un ravalement.

Pour savoir si vous êtes soumis à cette obligation informez-vous auprès du service urbanisme de votre mairie.

Ravalement de façade : loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte

De par un décret de 2016, il est important de savoir que dans le cas de gros travaux de ravalement (cela concerne la réfection d’enduit existant, remplacement de parement…), les travaux d’isolation thermique doivent être mis en place.

Pour autant, cette loi ne s’applique pas dans les cas suivants :

  • S’il existe un risque de pathologie du bâti liée à tout type d’isolation
  • Si ce décret va à l’encontre de dispositions législatives et réglementaires relatives au droit des sols, au droit de propriété ou à l’aspect des façades et à leur implantation
  • Si le bâtiment est situé dans un secteur protégé ou sauvegardé et que les travaux d’isolation viennent en contradiction avec l’architecture exigée
  • Si les travaux entrainent une disproportion manifeste entre les avantages de l’isolation et les inconvénients d’ordre technique, économique ou architectural : surcoût, qualité d’usage et d’exploitation du bâtiment, modification de l’architecture extérieure

Ce décret s’applique aussi lors d’une réfection de toiture et de travaux d’aménagement pour rendre un local habitable.

Ravalement de façade : un gros chantier

Un ravalement de façade débute par un comparatif des différentes entreprises spécialisées dans ce type de travaux. Ce comparatif se construit en demande un devis à chaque entreprise et en comparant ces devis pour choisir l’entreprise proposant les meilleures conditions.

Ensuite, l’entreprise va procéder au diagnostic de la façade et va établir, en fonction de ce diagnostic, le déroulement des travaux. Notez qu’elle doit prendre en compte les règles d’urbanisme imposées par le PLU de la commune.

L’étape suivante consiste à effectuer une demande préalable de travaux auprès de la mairie si cela est nécessaire, et à remplir un dossier pour connaître les aides financières dont vous pouvez éventuellement profiter.

Le chantier peut alors débuter. Il commence généralement par le décapage de la façade et se termine par le traitement de la façade rénovée.

Prix ravalement de façade : avec un pro ?

Rien ne vous oblige à passer par un professionnel. Tout dépend des travaux à réaliser. Le nettoyage ou la finition d’une façade sont des travaux abordables que l’on peut réaliser soi-même.

Par contre, si le ravalement inclut des travaux de réparation et de maçonnerie, et plus largement des travaux de grande envergure, les choses deviennent rapidement plus compliquées et un minimum de compétences dans le domaine est exigé. Auquel cas il est vivement conseillé de passer par un professionnel. Veillez à prendre du temps pour comparer les propositions des différents professionnels.

Ravalement de façade : devis entreprise qualifiée

Le prix d’un ravalement de façade est très variable puisqu’il dépend principalement de l’ampleur des travaux. Un simple nettoyage ne coûte pas le même prix que la remise à neuf d’un mur en pierres apparentes. Le prix varie aussi selon les régions, l’emplacement de la maison et la facilité d’accès à la façade. Enfin, il dépend également de l’entreprise et des tarifs qu’elle applique.

Devis ravalement de façade Au final, le prix d’un ravalement de façade peut facilement osciller entre 30€ et 100€ le m2. Il est donc indispensable de demander un devis auprès de plusieurs entreprises afin d’avoir une estimation du coût des travaux.

Prix d’un ravalement de façade effectué soi-même

Il est difficile d’évaluer le prix d’un ravalement de façade réalisé soi-même puisqu’il dépend de beaucoup de choses : les travaux inclus dans le ravalement de façade (nettoyage, réparation…), l’ampleur des travaux, la surface à ravaler, le matériel qu’on possède déjà et celui qu’il faudra acheter, le type de façade (matériau, style…).

Ce qu’il faut retenir c’est que ce coût sera forcément moins élevé qu’en passant par un professionnel, mais il vous faudra nettement plus de temps et certains travaux sont très difficiles à réaliser soi-même.

Réaliser un ravalement de façade soi-même

Faire le nettoyage de façade

Le décapage de la façade est la première étape. Ici, l’objectif est d’éliminer les traces de pollution, les lichens, les mousses et les traces d’humidité. En fonction de l’état de votre façade, il faudra peut-être utiliser certains produits spécifiques comme un antimousse.

Généralement, on utilise une brosse métallique pour nettoyer une façade. Toutefois, pour les taches les plus tenaces ou tout simplement pour profiter d’un nettoyage plus simple et plus rapide, vous pouvez utiliser un nettoyeur à haute pression. Cependant, assurez-vous que la puissance du jet ne vienne pas abîmer le mur, surtout s’il s’agit d’un crépi.

Réparer les fissures présentes sur la façade

Avec le temps une façade peut subir différentes fissures, le plus souvent causée par l’humidité, mais elles peuvent également provenir d’un glissement de terrain ou d’une malfaçon.

Pour les fissures peu profondes (moins d’un millimètre) vous avez simplement à appliquer une couche de fixation.

Par contre, pour les fissures plus importantes, il faut d’abord les brosser et les gratter afin de retirer les poussières. Il faut ensuite les colmater à l’aide d’un enduit de rebouchage. Sinon, vous pouvez également utiliser un mastic d’extérieur. Une fois l’enduit ou le mastic appliqué il suffit de lisser à l’aide d’un couteau à enduire, puis terminer par l’application d’une couche de fixation.

Peindre la façade

Pour peindre une façade vous avez le choix entre une peinture aqueuse (à base d’eau) ou une peinture en phase solvant. Les premières sont plus simples à appliquer, plus souples, plus brillantes et le nettoyage des outils est plus facile. Il s’agit principalement des peintures pliolites et hydro pliolites.

Les peintures en phase solvant forment une pellicule plus dure et plus résistante face aux rayures. Elles sont notamment idéales pour dissimuler des fissures et des petites aspérités. On y retrouve les peintures acryliques, les résines acryliques et les peintures siloxanes.

Faire un crépi

Le crépi et un type de finition de façade. À l’instar de la peinture, on distingue le crépi pliolite du crépi acrylique.

Le crépi s’applique à l’aide d’un rouleau ou à l’aide d’une taloche par couches de 2mm. Il est possible de donner une finition avec picots en utilisant un rouleau nid d’abeille sur le crépi frais.

 

Notez cet article

.