Traitement charpente : comment traiter le bois et à quel prix ?

Un traitement de votre charpente coûtera entre 5 à 30€/m2, selon le traitement choisi et les tarifs pratiqués par l'artisan. Faire un diagnostic est essentiel afin d'identifier précisément ce qu'il y a lieu de traiter (champignons, insectes).

Prix d’un traitement charpente en bois

Le prix pour traiter une charpente est déterminé par des critères distincts :

  • Surface : plus la surface à traiter est importante et plus le prix sera élevé.
  • État de la charpente et type de bois : une charpente fortement attaquée coûtera plus cher à traiter, et le constat est le même en fonction du bois.
  • Difficulté d’accès : plus l’accès à la charpente et à la zone à traiter est difficile, et plus le prix gonfle.
  • Type d’insecte : en fonction du type d’insecte ou selon qu’il s’agit d’un champignon, le prix n’est pas toujours le même.
  • Type de produit à utiliser : le type de traitement et le produit utilisé jouent un rôle important dans le coût final.
Traitement Explications Prix TTC
Diagnostic parasitaire Permet de repérer la présence de champignons ou d’insectes de 70 à 200 € selon la superficie
Sondage Étape qui précède tous les travaux de désinfection afin de déterminer le problème, la gravité et les dégâts occasionnés entre 0.5 et 2 €/ml
Pulvérisation Pulvérisation de produits fongicides et xylophages de 5 à 15 €/m2
Injection Injection dans le bois de produits fongicides et xylophage (à privilégier s’il y a déjà une infestation) de 20 à 30 €/m2
Imprégnation Application au pinceau d’un produit fongicide – efficace en prévention pas en cas d’infestation avérée de 5 à 10 €/m2
Produit de traitement charpente Lasure, huile, fongicide, insecticide, xylophène

de 6 à 12€/l (1 l = environ 3m2 traités)

Le traitement de votre charpente nécessite un certain budget. Les produits étant dangereux à utiliser, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel.

Vous souhaitez traiter une charpente en bois ?
Trouvez un spécialiste qualifié près de chez vous.
Gratuit - Sans engagement

Insectes dans la charpente : comment les reconnaître et que faire ?

De charmantes petites bêtes peuvent infester votre charpente :

Ces insectes xylophages, notamment les larves, ont la particularité de creuser des galeries dans vos poutres et mettent un certain temps à en sortir (le cycle larvaire étant très long). C’est la raison pour laquelle il faut être très vigilant : il est possible de ne pas s’en apercevoir durant des années.

charpente bois insecte infection

Surveillez votre charpente, et regardez si vous trouvez un peu sciure de bois sur le sol ou à même vos poutres. Si votre bois est infesté, vous devez également pouvoir observer de petits trous sur votre bois.

Comment les reconnaître ?

Tous ces insectes font partie de la famille des coléoptères et sont des insectes xylophages.

  • le termite : il n’est pas facile à repérer. De couleur blanchâtre, il mesure de 5 à 8 mm. Le termite vit en colonie. Le signe le plus fréquent d’infestation est une sorte de tunnel qui apparait à la surface des murs, du bois ou du sol. L’insecte s’en sert pour ravitailler ses pairs en cellulose. Vous pouvez également observer une poudre qui ressemble à de la sciure. Enfin, les excréments de termites prennent la forme de petites pastilles qu’il vous est possible de repérer près de tout ce qui est en bois dans votre maison. Vous pouvez également frapper contre votre charpente pour voir si cela sonne creux et tester sa porosité avec une pointe : si elle s’enfonce facilement dans le bois, il est nécessaire d’intervenir.

termites 1

  • la vrillette : il existe la petite vrillette (de 3 à 5mm) et la grande vrillette (de 5 à 7mm). Son corps est massif et globuleux. Sa tête est cachée sous le thorax, en forme de capuchon. Là encore il n’est pas forcément facile de les repérer. La vrillette adulte ne se nourrit pas, ce sont les larves qui creusent des galeries à l’intérieur de vos poutres de charpente pour se nourrir. Sachant que le cycle larvaire dure entre 1 et 10 ans, les vrillettes peuvent causer beaucoup de dégâts sans que vous la voyez. Observez donc si des petits trous apparaissent sur votre charpente. Votre bois peut être vermoulu et commencer à s’effriter. Si tel est le cas, il faudra traiter en profondeur car cela signifie que l’infestation est déclarée !
  • le capricorne de maison : Il mesure de 10 à 20 mm et est de couleur noire ou grisâtre. Cet insecte a la particularité de se nourrir d’une seule essence de bois : le résineux (sapin, aulne, épicéa, mélèze). Il faut donc savoir en quel bois est faite votre charpente et si ce n’est pas un bois résineux, vous n’êtes pas concerné par le capricorne. Comme pour les autres insectes xylophages, ce sont les larves qui creusent le bois et il faut observer si de petits orifices de formes ovales sont présents sur votre charpente. Vous pouvez aussi observer vermoulure et traces de sciure
  • le lyctus : le lyctus mesure entre 4 et 8.5 mm. Il est de couleur blanc grisâtre avec une tête plutôt rousse. Ses pattes antérieures sont plus développées que les autres. Ce charmant insecte s’attaque à tous vos bois : charpente, parquet, mobilier. Il est particulièrement connu pour infester les bords de fenêtres et les petites menuiseries. Vérifiez donc tous vos bords de fenêtres et, comme pour les autres xylophages, la présence de petits trous dans vos bois.

trous dans charpente 1

Que faire en cas d’infestation ?

Si vous constatez que vos bois sont attaqués par un des insectes cités ci-dessus, il est impératif de traiter votre charpente. Faire appel à un professionnel vous garantit le traitement adapté par rapport aux petites bêtes qui rodent dans vos poutres. En effet, il va d’abord faire un diagnostic pour voir à qui il a affaire, et ensuite adapter le traitement par rapport à l’état de votre charpente. Il vous indiquera si il doit agir par pulvérisation ou par injection, selon l’état de votre structure.

charpente attaquee 1

De plus, les produits utilisés sont assez dangereux. Un réel savoir-faire est nécessaire, et cela nécessite également un équipement. Faire appel à un professionnel vous évite d’investir dans du matériel qui peut être parfois coûteux.

bouton
Comparez les spécialistes pour traiter une charpente en bois
Prix moyen: 5 à 30€ / m²
Gratuit - Sans engagement

Diagnostic parasitaire : évaluer la situation

Avant de faire appel à un professionnel pour le traitement de charpente, il faut obligatoirement réaliser un diagnostic parasitaire. Ce sondage est conseillé même si vous souhaitez réaliser vous-même le traitement.

Le diagnostic parasitaire consiste tout simplement à évaluer les dégâts et à identifier à quel point la charpente est rongée par les insectes, quelles zones sont touchées, et le traitement qui devra être appliqué. Une fois le diagnostic réalisé, une date d’intervention est définie.

grattage charpente

Un tel sondage est obligatoirement réalisé par un professionnel qui procédera notamment à des perçages et autres petits travaux pour déterminer quel est le niveau de contamination. Le prix d’un diagnostic parasitaire est compris entre 0,50 € et 2 € TTC par mètre linéaire.

Trouvez le bon spécialiste pour traiter une charpente en bois
Comparez les spécialistes
disponibles près de chez vous
Comparez les spécialistes
Gratuit - Sans engagement

Traitement de la charpente : pulvérisation et injection

Par pulvérisation

Le traitement par pulvérisation est conseillé pour les charpentes attaquées en surface. C’est un traitement curatif et préventif qui se déroule en plusieurs étapes :

  • Sondage pour identifier les zones contaminées
  • Brossage de la charpente pour éliminer les morceaux de bois attaqués
  • Protection du sol
  • Pulvérisation du produit sur la totalité de la charpente
  • Nettoyage du chantier

Attention cette pratique nécessite une aération de la pièce, et une protection intégrale car il ne faut pas être en contact avec le produit.

pulverisation charpente

Par injection

Ce type de traitement est conseillé pour traiter et protéger le bois des attaques d’insectes à larves xylophages. Il va détruire les insectes qui ont pris place dans votre charpente et protégera votre bois contre de futures attaques. Le traitement par injection peut être curatif (si une infestation est avérée) ou préventif afin de conserver longtemps votre charpente en bon état.

Les étapes du traitement par injection :

  • Sondage de la charpente pour identifier les zones contaminées
  • Bûchage des parties vermoulues de la charpente
  • Brossage et dépoussiérage de l’ensemble de la charpente
  • Perçage : les chevrons et solives sont percés tous les 40 à 50 cm en linéaire et pour les poutres des trous de 9.5mm de diamètre sont forés tous les 20 à 30 cm. Cela permettra ainsi une imprégnation totale du bois
  • Bâchage du sol
  • Installation des injecteurs pour bois et injection du produit dans les injecteurs jusqu’à suintement du bois
  • Pulvérisation de l’ensemble des pièces de la charpente
  • Nettoyage du chantier

larve charpente en bois

Traiter une charpente en prévention

Pour éviter l’arrivée de ces insectes dans votre habitation, vous pouvez traiter préventivement votre charpente. Le xylophène poutres et charpentes adapté aux insectes xylophages, est un produit très efficace.

Il suffit de l’appliquer au pinceau ou au rouleau sur votre charpente, à raison de deux à trois couches. N’oubliez pas d’aérer la pièce car l’odeur du xylophène n’est pas très agréable, et de vous protéger par une combinaison et des gants. Un traitement préventif est à renouveler environ tous les 10 ans.

lasure bois

Certaines précautions vous éviteront la visite de ces petites bêtes indésirables :

  • Aérer et ventiler afin que l’humidité ne s’installe pas car elle est propice au développement des insectes xylophages
  • Ne pas surchauffer votre habitation
  • Surveiller les infiltrations d’eau, notamment au niveau de la toiture, qui peut conduire à un développement de champignons ou de moisissures
  • Contrôler régulièrement votre charpente

Le fait de peindre votre charpente ou de la lasurer la protège également, mais cette opération est à renouveler tous les deux ans. Il existe également des moyens naturels pour protéger votre charpente en bois :

  • l’huile de lin
  • l’huile essentielle d’eucalyptus
  • l’oignon
  • le vinaigre

Attention Les traitements préventifs sont efficaces uniquement si aucun insecte ne s’est installé dans votre charpente. Vérifiez bien et en cas de doute, faites un diagnostic.

Il suffit de badigeonner votre charpente et bien faire pénétrer le produit. Pour l’oignon frottez vigoureusement vos poutres. Les odeurs de ces produits ne plaisent pas aux insectes xylophages qui passeront leur chemin.

Trouver une entreprise qualifiée pour le traitement

Il existe plusieurs artisans spécialisés dans le traitement de la charpente. Faire appel à un professionnel certifié QUALIBAT est un gage de qualité.

Les avantages de faire appel à un technicien applicateur pour le traitement de charpente :

  • Aucun risque au contact de produits toxiques
  • Travail soigné et durable
  • Garanties comprises dans l’assurance de votre artisan

Exemples de devis : traitement charpente

Vous habitez en maison individuelle et vous souhaitez protéger votre charpente par un traitement préventif. Après réflexion vous optez par un traitement par fumigation avec un produit à base de xylophène. Comptez environ 10€/m2, matériel inclus. Si vous avez 20 m2 de charpente, cela vous reviendra à 200€ TTC.

charpente bois 1

Vous habitez votre maison depuis longtemps et n’avez jamais entretenu la charpente. Suite à un diagnostic, dont le coût s’élève à 220€, vous apprenez êtes infestés d’insectes xylophages : vous décidez de faire intervenir un professionnel pour un traitement par injection.

Votre charpente fait environ 20 m2. Votre charpente est accessible facilement. Comptez environ 45€/m2, matériel inclus, soit un total de 1120 euros, en incluant le prix du diagnostic.

Questions fréquentes

Comment voir si ma charpente est infestée ?

Il peut être difficile de déterminer si la charpente d’une maison est infestée par les parasites. Voici quelques signes à surveiller :

  • L’apparition de trous sur la surface de votre charpente. Ils peuvent mesurer jusqu’à 10mm
  • L’apparition de taches blanches ou brunâtres
  • La production de sciure de bois, rejetée par les insectes qui se nourrissent de votre charpente
  • Vérifiez le bord des fenêtres ou des velux : certains xylophages sont attirés par la lumière

traces de sciure de bois 1

Je viens d’acheter une maison neuve, faut-il traiter la charpente ?

Non, car les charpentes des maisons neuves sont traitées avant la pose selon les normes en vigueur. Le traitement fait effet 10 ans. Passé ce délai, il faudra renouveler le traitement.

Existe-il-des aides financières pour le traitement de charpente ?

Il est possible d’obtenir une subvention de l’ANAH pour la réalisation d’un diagnostic ainsi que pour le traitement préventif ou curatifs pour les parasites xylophages. Elle peut être accordée aux propriétaires bailleurs ou occupants sous certaines conditions de ressources. Les travaux devront être réalisés par un professionnel agréé.

Que se passe-t-il si la charpente n’est pas traitée ?

Si vous ne traitez pas votre charpente, c’est tout simple : les parasites continuent de se développer et le risque encouru se multiplie par trois.

  • Cela va affaiblir la résistance des bois, ce qui va avoir pour effet de créer une discontinuité de l’étanchéité au niveau des tuiles. L’eau peut alors s’infiltrer et créer un terrain favorable au développement des champignons en plus des insectes.
  • Ce qui conduit ensuite à un renfort de la charpente et un remplacement partiel voire totale de la toiture avec un coût non négligeable
  • Dans les cas les plus avancés, vous risquez un dégât des eaux et un fort endommagement de l’isolation, ce qui dégrade les performances thermiques de votre habitation

insecte traitement 1

Est-il possible de traiter soi-même sa charpente et à quel prix ?

Acheter le matériel nécessaire

L’injection ou la pulvérisation du produit n’est pas compliquée en soi. Cependant, il est important de respecter une procédure et des doses précises. Tout commence par les préparatifs. Il faut d’abord veiller à ce que le bois soit bien propre et sec, mais également qu’il soit sans finitions (peinture, vernis…).

Si ce n’est pas le cas, il faut les enlever. Il faut protéger le sol est les éléments situés à proximité et porter une combinaison intégrale ainsi que des lunettes et un masque anti poussière. La pièce doit également être aérée.

Il est possible de traiter votre charpente vous-même, à condition d’être correctement équipé. Voici la liste du matériel requis pour traiter sa charpente en toute sécurité :

  • Perceuse électrique
  • Buses : prennent la forme de chevilles équipées d’une bille antiretour et qui se placent à l’intérieur de chaque trou
  • Pistolet avec godet pour injecter le produit
  • Xylophène (produit de traitement)
  • Bâche
  • Herminette : outil pour dégrossir le bois
  • Marteau
  • Pince
  • Éléments de sécurité : gants, lunettes, masque…

Ce traitement est assez coûteux. Le xylophène est souvent présenté en bidon de 1 à 25 litres. Un litre coûte environ 4€ et permet de couvrir environ 5m2 (en deux couches). Prévoyez également le coût de la combinaison et des lunettes de protection, du pinceau ou du rouleau et éventuellement d’une échelle.

Traitement charpente : étape par étape

  1. Identifier le ou les trous : dans un premier temps, lors d’un traitement curatif contre les insectes xylophages, il faut identifier les trous laissés par ces derniers. Ils ont une largeur inférieure à 1 cm qui varie en fonction de l’insecte. Ils sont rarement isolés, et à l’inverse, on trouve souvent de nombreux petits trous les uns proches des autres. Ils sont également accompagnés de sciure. Une fois les trous identifiés, il va falloir commencer par enlever les clous présents sur la surface du bois de la charpente.
  2. Préparer le bois : En s’équipant d’une herminette ou d’un ciseau à bois, il faut enlever le bois non adhérent, c’est-à-dire les parties qui se décrochent facilement et qui sont irrécupérables. Le but est de faire ressortir le bois saint. Il faut également procéder au dépoussiérage de l’ensemble, afin que le bois soit bien propre et net. Il doit aussi être bien sec. Une brosse ou un pinceau large permet de dépoussiérer rapidement le bois. Attention à ne pas trop abîmer la charpente, surtout lors de l’utilisation de l’herminette.
  3. Réalisation de trous et mise en place de buse : L’étape suivante consiste à réaliser les trous qui serviront à injecter le produit à l’intérieur du bois. Attention, il ne faut pas percer les trous n’importe comment. Premièrement, il faut que ces trous soient de préférence dispersés en quinconce tous les 20-30 cm. Il faut percer des trous de 9 mm de diamètre, à 5 cm des rebords, et d’une profondeur correspondant à environ 1/3 ou 2/3 de l’épaisseur de la poutre et jusqu’à 5 cm maximum. Ensuite, dans chaque trou, il faut placer une buse.
  4. Injection du Xylophène et pulvérisation : Finalement, le produit Xylophène peut être injecté dans le bois. Il faut commencer par remplir le pistolet de Xylophène. Attention à bien porter des gants, des lunettes et un masque lors de la manipulation et lors de l’utilisation de ce produit. Muni du pistolet, on peut injecter le produit dans chaque buse en remplissant chacune d’entre elles. Tant que le bois n’a pas commencé à régurgiter le produit, il faut continuer à en injecter. En effet, le Xylophène va s’infiltrer dans les différents canaux creusés par les insectes et quand ils sont tous remplis, l’excès va être régurgité. Une fois l’injection terminée, il faut laisser les buses en place au cas où on remarquerait d’autres insectes dans les jours suivants. La dernière étape consiste à pulvériser du Xylophène sur la surface du bois.