Isolation Combles Perdus : Quel Isolant et à Quel Prix ?

Comment isoler des combles perdus ? Quel est le prix m2 de l’isolation combles perdus? De quelle épaisseur doit être l’isolation ? Faut-il préférer l’isolation de combles perdus par soufflage, par épandage ou par panneau ? Quelles sont les solutions pour isoler des combles accessibles et non accessibles ? Quel matériau privilégier pour l’isolation de combles non aménagés ? Que stipule la règlementation thermique 2012 ? De quelles aides fiscales pouvez-vous profiter pour l’isolation de vos combles perdus ? L’équipe d’AlloToiture.com a rassemblé pour vous les informations essentielles à avoir en tête au moment de choisir et d’installer l’isolation de vos combles perdus : type d’isolant, prix de pose de l’isolation, règlementation en neuf ou en rénovation ou encore aides et subventions possibles.

Combles perdus ou aménageables ?

30% de la perte thermique trouve son origine au sein de combles mal isolés. L’isolation des combles est probablement l’opportunité la plus importante pour améliorer votre habitation et pour économiser sur votre facture de chauffage.

isolation thermique habitation

 

L’isolation des combles perdus ne s’effectue pas par le toit, mais par le sol des combles. L’isolant est posé au sol et peut prendre la forme de panneaux, de rouleaux déroulés, ou d’un isolant en vrac soufflé pour être répandu sur toute la surface du sol des combles.

Qu’est-ce que les combles perdus ?

Les combles sont la partie située juste en dessous du toit. On distingue les combles aménageables des combles non aménageables, ces derniers étant également appelés combles perdus. Ces combles ne pouvant pas être aménagés, il n’est donc pas possible de les transformer en une ou plusieurs pièces à part entière du logement. Les combles sont dits perdus lorsque :

  • la hauteur est inférieure à 1,8m
  • la pente du toit est inférieure à 30°
  • la charpente ne permet pas d’aménager les combles.

isolation combles perdus maison

Pour simplifier les choses, les combles sont perdus lorsque l’espace est insuffisant pour pouvoir les aménager.

Combles aménagés

À l’inverse des combles perdus, les combles sont dits aménageables lorsqu’il est possible de les aménager, c’est-à-dire les transformer pour qu’ils deviennent une pièce supplémentaire du logement. Les combles aménageables ne sont pas forcément habitables, car ils peuvent uniquement servir de pièce de rangement.

Selon une étude réalisée par le bureau d’étude thermique Tribu-Energie pour l’association Promotoit (détails), il semblerait que les combles aménagés aient de meilleures performances thermiques que les combles perdus.

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Pourquoi est-ce important d’isoler ses combles perdus ?

La majeure partie des pertes d’énergie d’un logement provient du toit. En effet, en hiver, la chaleur a tendance à s’échapper vers le haut et avec un toit mal isolé, elle s’échappe du logement. Autrement dit, pour maintenir une température ambiante agréable, il faut chauffer plus pour combler les pertes de chaleur. Ce qui se traduit logiquement par une facture d’énergie plus élevée.

isolation combles perdus panneau

En été, c’est l’inverse qui se produit : la chaleur extérieure va chercher à s’infiltrer dans le logement frais. Avec un toit mal isolé, la chaleur extérieure va en profiter pour pénétrer à l’intérieur du logement et faire grimper la température ambiante (ce qui est particulièrement pénible, notamment quand il faut dormir dans une chambre où la température est trop élevée).

Une bonne isolation des combles permet de réduire au maximum ces écarts thermiques ou ces déplacements de chaleur : moins chauffer en hiver et conserver la fraîcheur en été plus facilement (sans même parler de l’aspect écologique avec une réduction drastique de la consommation de chauffage et de gaz à effet de serre polluant).

Vous l’aurez compris, le principal intérêt d’une isolation des combles est de réduire sa consommation d’énergie et donc de réduire sa facture d’énergie.

Confort acoustique : isolation phonique

L’isolation ne s’articule pas uniquement autour de l’aspect thermique, mais prend aussi en compte l’isolation phonique, c’est-à-dire le bruit. Une bonne isolation phonique va ainsi contribuer à réduire les nuisances sonores extérieures, ce qui peut se révéler indispensable si une chambre est aménagée dans les combles et que vous habitez dans une zone relativement bruyante.

Isolation combles perdus accessibles et inaccessibles

Il faut distinguer les combles perdus accessibles des combles perdus inaccessibles, car l’isolation ne s’opérera pas de la même façon.

On parle de combles perdus accessibles lorsqu’on peut accéder à l’aide d’une trappe au niveau plafond de la pièce située en dessous des combles, soit au niveau du sol de ces mêmes combles. La plupart des combles sont accessibles. Dans ce cas, la trappe permet d’accéder aux combles pour y réaliser l’isolation.

isolation combles perdus par panneau rigide

Toutefois, il se peut qu’aucune trappe n’ait été envisagée lors de la construction du logement : on parle alors de combles inaccessibles. L’isolation reste toutefois possible, mais il faut alors passer par le toit en retirant une petite partie de la couverture pour créer un passage vers l’intérieur des combles. Naturellement, une fois l’isolation terminée, il faudra replacer les éléments de couverture retirés.

Isolation des combles non aménagés : type de pose

Isolation combles perdus soufflage et épandage

Simple et rapide, l’isolation des combles perdus par soufflage est la technique la plus utilisée. Le principe consiste à utiliser un isolant en vrac (flocons) et à le répartir sur le sol à l’aide d’une souffleuse. Grâce à cette technique, les flocons d’isolant vont atteindre tous les recoins du plancher. Cette technique présente aussi l’avantage de pouvoir facilement moduler l’épaisseur choisie pour l’isolant.

isolation combles perdus soufflage

L’épandage est assez similaire au soufflage, à la différence près que l’épandage n’utilise pas de machine. Autrement dit, les flocons d’isolant sont répartis sur le sol des combles manuellement.

Que ce soit pour le soufflage ou l’épandage, dans la majorité des cas, l’isolant choisi est soit de la laine de verre sous forme de flocons, soit de la ouate de cellulose.

Isolation par rouleaux

Une autre technique consiste à utiliser une isolation par rouleaux. Il suffit ainsi de dérouler les rouleaux au sol de façon à remplir toute la surface du plancher des combles.

isolation combles perdus par rouleau

Dans la plupart des cas il s’agit de laines minérales et notamment de laine de verre ou de laine de roche. L’isolant est souvent posé en deux couches croisées afin de renforcer l’isolation et la résistance thermique. Cette double couche réduit les ponts thermiques en créant une zone d’isolant homogène.

Il arrive qu’un pare vapeur soit préalablement placé sur le sol avant de placer l’isolant. Ce pare-vapeur protège les rouleaux contre l’humidité.

Isolation par panneaux rigides

Dans le cas d’une isolation par panneaux rigides, ce sont ces derniers qui vont être déposés sur le plancher des combles. Cette pratique est surtout réalisée sur les planchers en bois ou en béton et possédant des solives. Avant de poser les panneaux rigides, un pare-vapeur doit être installé sur le plancher.

isolation combles perdus panneau sol

Plus complexe à mettre en place, l’isolation par rouleaux ou par soufflage est souvent préférée à l’isolation par panneaux rigides. Par contre, cette dernière est plus répandue pour les combles aménagés. Dans ce cas les panneaux ne vont pas être posés sur le sol, mais sous la toiture entre les chevrons de la charpente. Ils seront ensuite recouverts par un faux plafond.

Isolation combles perdus : choisir un isolant adapté

Quel est le meilleur isolant de combles ?

Il existe un large choix d’isolants pour isoler des combles perdus. Pour autant, trouver le meilleur isolant va dépendre d’un certain nombre de critères bien précis propres à chaque habitation :

  • Le prix au m2
  • L’impact environnemental
  • Le rapport qualité/prix
  • Les performances
  • Les caractéristiques de votre logement et de vos combles

Isolant minéral, synthétique, naturel ou écologique ?

On distingue différentes familles d’isolants :

  • Isolant minéral : ce sont des isolants obtenus à partir de matières minérales. Les plus connus sont la laine de verre et la laine de roche. Offrant un excellent rapport qualité/prix, ces isolants peuvent cependant être irritants au contact de la peau et sont souvent peu écologiques.
  • Isolant synthétique : ce sont des isolants confectionnés à partir de pétrole ou de dérivés. On y retrouve les isolant à base de plastique et principalement du polystyrène qui peut être expansé ou extrudé. Le rapport qualité/prix est également très bon, mais encore une fois, l’impact environnement est mauvais, car le polystyrène se recycle mal.
  • Isolant naturel : ces isolants proviennent de matières naturelles. On y retrouve entre autres le chanvre, le liège, la ouate de cellulose. Le prix est souvent plus élevé pour des performances pas toujours équivalentes aux autres isolants. Par contre, d’un point de vue environnemental, ces isolants naturels sont meilleurs, même si certaines subissent des traitements chimiques (contre les insectes, pour résister au feu…) qui les rendent moins écologiques.
  • Isolant écologique : ce sont des matières naturelles et souvent biodégradables qui ne subissent aucun traitement chimique.

isolation combles perdu epandage

Prix isolation de combles perdus

Le budget d’isolation varie en fonction des matériaux d’isolations, mais aussi en fonction des aides qui peuvent vous être accordées. Sans rentrer dans le détails et les spécificités, le prix moyen d’une isolation des combles perdus est d’environ 10 à 90€ par m2 (la moins chère étant la laine de verre ou de roche et le plus cher le liège)

Pour avoir plus détails, consultez le guide détaillés de tous les prix d’isolation de combles.

Principaux isolants pour combles perdus

Isolation combles perdus laine de verre

La laine de verre est sûrement l’isolant le plus répandu. Elle présente des performances d’isolation oscillant entre de 0,032 W/m.K et 0,042 W/m.K et une résistance thermique d’au moins 7 m2 .K/W. Le tout pour une épaisseur de 22cm. Ces caractéristiques font de la laine de verre un isolant relativement performant. En plus, la laine de verre est l’un des isolants les plus abordables.

La laine de verre est disponible dans toutes les formes possibles : rouleaux, panneaux semi-rigides, et en vrac pour le soufflage ou l’épandage. On peut l’installer sur le sol, au niveau des murs, ou sous le toit.

isolation combles perdus ouat

Isolation combles perdus ouate de cellulose

La ouate de cellulose provient du recyclage du papier qui va ensuite être broyé, défibré, malaxé et traité. Cet isolant présente l’une des meilleures inerties. Ainsi, elle présente des performances thermiques comprises entre 0,037 W/m.K à 0,040 W/m.K pour une épaisseur de 25cm. Avec ses caractéristiques, sa résistance thermique est d’au moins 7 m2 .K/W. Issue de produits naturels, la ouate de cellulose possède un bon impact environnemental.

La ouate de cellulose prend soit la forme de panneaux, soit la forme de flocons qui seront déposés par soufflage ou par épandage.

Isolation combles perdus laine de roche

Assez proche de la laine de verre, la laine de roche est issue de roche volcanique subissant une fusion et un fibrage. Ces performances d’isolation sont les suivantes : entre 0,034 W/m.K à 0,044 W/m.K. sa résistance thermique peut atteindre les 15 m2 .K/W.

Elle existe sous forme de panneaux, de rouleaux et en vrac qu’on répandra par soufflage ou épandage. Les performances entre la laine de verre et la laine de roche sont relativement proches pour une épaisseur similaire. Le choix dépend principalement du prix.

Isolation des combles perdus en neuf et en rénovation

Isolation du neuf et rénovation

L’isolation d’une maison est réalisée à la fois dans les logements neufs, mais également lors d’une rénovation. En effet, avec le temps, l’isolation peut se dégrader et de nouvelles normes peuvent et nouvelles techniques peuvent apparaître, rendant indispensable une rénovation de l’isolation.

Règlementation Thermique 2012

L’isolation est régie par la norme RT2012 lancée suite au Grenelle de l’environnement. Cette norme encadre les gaz à effet de serre au niveau des bâtiments et de la construction. L’objectif principal étant de diminuer l’émission des gaz à effet de serre par en réduisant par trois la consommation d’énergie dans les nouveaux bâtiments.

Une consommation primaire inférieure à 50 KWh/m2/an par bâtiment est ciblée par cette norme RT2012, alors qu’elle était de 150 kWh/m2/an maximum auparavant.

isolation combles perdus par soufflage

Étanchéité à l’air des combles perdus

Si les combles perdus sont ventilés en respectant les exigences DTU Couverture, un pare vapeur n’est pas nécessaire. Par contre, dans le cas d’une toiture possédant un écran de sous toiture non ventilé, l’installation d’un pare vapeur est à prévoir. Ce pare vapeur doit être posé entre le plancher et l’isolant.

Pour les bâtiments datant d’après 2012, l’étanchéité à l’air est prise en compte et conforme avec la réglementation en vigueur. Par contre, pour les bâtiments plus anciens, un diagnostic peut être nécessaire pour déterminer s’il faut installer un pare vapeur ou non.

Superposer des isolants : bonne idée ?

Plus l’isolant est épais et plus il est efficace. Autrement dit, une double couche d’isolant est forcément plus performante qu’une simple couche. De plus, en croisant les deux couches, on réduit la présence de ponts thermiques.

Superposer des isolants est donc une bonne chose, surtout dans le cas de combles perdus où l’isolation au niveau du plancher des combles constitue l’unique barrière vers l’intérieur de la maison. De plus, les combles étant perdus, l’épaisseur de l’isolant n’a pas d’importance puisqu’il n’empiète pas sur un espace aménagé ou aménageable.

isolation perdus rouleaux

Combles à usage de stockage

Normalement, un comble perdu est considéré comme non utilisable. Pour autant, il arrive que des combles perdus soient utilisés comme espace de stockage sans pour autant être considérés comme des combles aménageables. Auquel cas, il faut installer un plancher par-dessus l’isolant afin de pouvoir y stocker des affaires. Il faut aussi vérifier que le sol des combles est capable de supporter des charges supplémentaires.

Aides et subventions pour l’isolation de combles perdus

Il existe plusieurs types d’aides de l’état possibles quand on désire isoler ses combles perdus :

  • Vous pouvez profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui s’élève à 30% du montant total des travaux. Pour en bénéficier il faut respecter certaines conditions, et notamment que le logement ait plus de deux ans, qu’il serve de résidence principale, et que l’entreprise réalisant les travaux d’isolation soit RGE (reconnue garant de l’environnement).
  • Vous pouvez aussi vous appuyer sur la prime énergie obtenue auprès de son fournisseur d’énergie. Le montant de cette prime est défini selon la localisation géographique du logement, la surface d’isolant et le type de chauffage.
  • Des subventions de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) peuvent également être accordées. Il en va de même pour les aides locales.
  • L’éco-prêt à taux zéro pour les résidences principales construites avant 1990 et qui permet d’emprunter sans aucun intérêt jusqu’à 30000€.


Isolation Combles Perdus : Quel Isolant et à Quel Prix ?
5 / 5 (1 vote)