Penture toiture : normes et calcul de la pente de toit

Quel est le calcul pente de toit ? Quelle est la pente de toit minimum par type de toit ? Quelle est la pente de toit par région ? Quelles sont les normes de pente toiture ? Est-il possible de changer la pente de toiture ? Est-ce que la pente de toiture a une incidence sur le prix de toiture ? La norme sur l’inclinaison de la toiture dépend du climat, de la région mais aussi du type de matériau utilisé pour la toiture. Allotoiture.com vous explique tout ce que vous devez savoir sur la pente de toiture. Des normes, au calcul, en passant par la pente minimum de toiture en fonction du type de toit.

Toiture en pente : un enjeu de taille

Comprendre les éléments de la toiture en pente

La toiture en pente est le type de toit le plus couramment utilisé en France pour les habitations. La toiture en pente se compose :

  • D’une charpente : l’ossature en bois du toit
  • D’une couverture : le revêtement extérieur de la toiture (fibrociment, alu, shingle, bois, cuivre, toiture végétalisée ou en verre…)
  • D’une couche d’isolation : une barrière thermique et phonique
  • D’un écran de sous-toiture : améliore l’étanchéité et la durée de vie de la toiture
  • D’ouvertures : fenêtres et aérations
  • D’un système d’évacuation des eaux de pluie : gouttières
  • D’une ventilation : vide entre les différents éléments de la toiture

Pente de toiture : pourquoi est-ce important ?

Si un toit est le plus souvent pentu, ce n’est pas un hasard ni une question d’esthétique. En effet, la pente du toit assume différentes fonctions :

  • Écoulement des eaux de pluie
  • Meilleure résistance face au vent
  • Renforce la solidité du toit

Pente minimum toiture par type de toit

Pente toiture bac acier

Pour pouvoir installer une toiture en bac acier il est recommandé que la pente soit de 8,5 degrés minimum (15%). En dessous il faut demander l’avis d’un expert ou se référer au DTU. En effet, selon les caractéristiques du toit, un bac acier peut ou non être installé sur une pente inférieure à 15%.

Pente toiture tuile

Tout dépend du type de tuile. Ainsi, pour une tuile canal, une pente de 13,5 % minimum est conseillée, c’est-à-dire une faible pente.

Pour la tuile plate, la pente doit être beaucoup plus élevée, autour de 31% et peut même convenir pour les toits de plus de 45%.

Pente toiture ardoise

La toiture en ardoise est une couverture très répandue dans de nombreuses régions françaises, que ce soit dans le nord, l’ouest ou l’est de la France. Elle nécessite souvent une pente minimale de 26%.

Pente toiture zinc

Typique des toits parisiens, le toit en zinc convient à la fois pour les pentes élevées que les pentes très faibles. Ainsi, le zinc à travées continues et le zinc à ressauts peuvent être installées sur une pente de 5%, tandis que le zinc à recouvrement avec double agrafe nécessite au moins pente de 20%.

Pente toiture chaume

Le toit de chaume est peu répandu. Il est surtout utilisé dans certaines régions désirant conserver une architecture traditionnelle. Le chaume se pose sur un toit dont la pente doit être d’au moins 35%, voire 45 % dans certains cas.

Pente toiture terrasse

Le toit terrasse également appelé toit plat, est une toiture dont la pente est inférieure à 5%. En moyenne, la pente d’un toit terrasse se situe même entre 1 et 2%. Toutefois, une légère pente est toujours indispensable pour l’écoulement des eaux de pluie afin d’éviter qu’elles ne stagnent.

Calcul pente de toit

Les éléments pour pouvoir calculer la pente de toit

Si vous ne connaissez pas la pente de votre toit, il existe des logiciels en ligne et gratuits permettant de calculer la pente d’une toiture. Il faut savoir qu’elle dépend principalement des dimensions de la maison, de la largeur du toit, de la hauteur du pignon et du nombre de versants.

Calculer la pente de toit avec une formule

Pente de toit en pourcentage

Afin de connaître la pente de son toit, on peut également se référer à la formule suivante :

P = 100*HPAN/LPAN

  • P : pente en %
  • HPAN : hauteur du pan du toit (de la base jusqu’au sommet du toit)
  • LPAN : largeur du pan du toit

Pente de toit en degrés

La pente d’un toit peut être exprimée en degré ou en pourcentage. En degré, la formule pour mesurer la pente d’un toit est la suivante :

P = 180*ATAN(HPAN/LPAN)/ π

  • ATAN : fonction arc tangente
  • π : Pi

Pour faire plus simple, cela revient à peu près à : 1° = 1,75%. Autrement dit, il suffit de multiplier la valeur en degré par 1,75 pour connaître l’équivalent en pourcentage, et inversement il suffit de diviser la valeur en pourcentage par 1,75 pour connaître son équivalent en degré.

Calcul pente de toit depuis les combles

Afin de mesurer la pente d’un toit depuis les combles il vous faut un niveau à bulle, un mètre ruban et une planche de 1m. Il faut alors placer la planche dans la continuité d’un des chevrons et en veillant à ce qu’elle soit parfaitement horizontale. Mesurez alors l’écart entre l’autre bout de la planche et le chevron et vous obtenez la valeur en pourcentage de la pente.

Calcul pente de toit à partir du toit

Pour mesurer la pente depuis le toit, retirez certaines tuiles afin d’accéder à un chevron. Ensuite, procédez à la même méthode que pour les combles, mais directement depuis le toit.

Pente de toiture par région

Selon les vents, le type de climat et la pluie de la région, une pente de toit sera privilégiée par rapport à une autre. Le mieux est de se renseigner auprès de la mairie de votre commune pour connaître la pente de toit conseillée.

Calculer la pente de toiture avec un pro

Nous avons vu différentes méthodes permettant de mesurer la pente de son toit. Cependant, ces techniques restent souvent assez approximatives. Aussi, nous recommandons de faire appel à un professionnel pour avoir une mesure précise de la pente de votre toit. Vous pouvez vous tourner vers un architecte ou vers un couvreur. En ayant une mesure précise de la pente de votre toit, vous êtes certain de choisir la bonne couverture de toiture.

Norme pente toiture : détails de la réglementation

DTU et obligations

Le document technique unifié (DTU) établit les normes applicables lors de travaux de construction. Il est impératif de suivre les indications regroupées dans le DTU dès lors qu’on entreprend des travaux concernés.

Le DTU regroupe les règles de calcul pour mesurer les dimensions, le cahier des clauses spéciales qui indiquent les limites de prestations et obligations envers les autres corps de métier, et le cahier des clauses techniques qui indique les conditions obligatoires pour le choix et la pose des matériaux.

Grâce au DTU, vous êtes certain que la construction sera réalisée en étant parfaitement conforme aux exigences du moment, et vous profitez également d’une protection en cas de sinistre.

Comment sont déterminées les normes imposées ?

Il faut savoir que les normes pour la pente d’un toit sont définies selon trois critères :

  • La zone géographique
  • La couverture de la toiture
  • La situation du bâtiment : situation normale ou situation protégée des vents

En règle générale, plus l’habitation est située dans une zone avec des vents puissants réguliers et plus la pente de la toiture doit être élevée.

L’habitation et son environnement

Comme nous venons de le voir, la situation de la maison est très importante pour définir le type de pente préconisé. Très souvent on distingue trois situations différentes : protégée, normale, et exposée.

La situation exposée indique que la maison est fortement exposée aux vents. Très souvent il s’agit de maisons situées au bord de la mer. Auquel cas, des pentes élevées sont recommandées.

La situation indique que la maison est soumise à des vents, mais sans qu’ils ne soient ni trop violents ni trop fréquents. Dans ce cas, une pente moyenne ou élevée convient.

La situation protégée signifie que la maison est à l’abri du vent. Dans ce cas, on peut opter pour un toit plat si on le désire.

Localisation géographique de l’habitation

De même, on distingue également trois zones d’application des pentes :

  • Zone 1 : constitue l’arrière-pays situé à plus de 40km des côtes et à une altitude inférieure à 200m
  • Zone 2 : constitue les zones situées entre 20 et 40km de la mer et/ou à une altitude comprise entre 200 et 500m
  • Zone 3 : constitue les zones à moins de 20km de la mer et à une altitude supérieure à 500m

Choisir son matériau de toiture

En fonction de la pente du toit, tous les matériaux de couverture ne conviennent pas forcément. Comme nous l’avons vu précédemment, chaque matériau est recommandé pour une pente minimale. Dans tous les cas, il suffit de vous référer au fabricant du matériau pour savoir pour quelle valeur de pente de toit il est recommandé.

Changer sa pente de toiture

Dégager un nouvel espace

Quand on manque de place pour réellement aménager les combles, une solution consiste à modifier la pente du toit. Plus précisément, le but est d’augmenter cette pente afin de gagner de la hauteur sous le toit et donc du volume au niveau des combles.

Quels travaux prévoir pour changer sa pente de toiture ?

Forcément, pour changer la pente de son toit, il faut procéder à des travaux. Heureusement, ce type de chantier peut être réalisé sans qu’on ait à déménager le temps des travaux. On peut continuer à habiter dans la maison pendant que la pente est en train d’être modifiée. De plus, si la couverture du toit est en bon état, elle est simple déposée puis reposée une fois la pente modifiée. Comptez entre 6 et 8 semaines de travaux.

Prix pour changer la pente de toiture

Modifier la pente d’un toit est un chantier assez onéreux. Le prix dépend bien évidemment de la surface du toit et du temps passer pour les travaux, ainsi que des matériaux utilisés. Prévoyez un budget moyen situé entre 850 et 1200€ le m2.

Penture toiture : normes et calcul de la pente de toit
5 / 5 (1 vote)