Toit de chaume : Prix au m2, Technique de Pose & Entretien

Quel est le prix au m2 d’un toit de chaume ? Comment trouver un artisan capable de poser une toiture en chaume ? Quel est le prix de la main d’œuvre au m2 ? Quelle est la durée de vie d’un toit en chaume ? Quels sont les besoins en termes d’entretien de toiture de chaume ? Comment effectuer la pose d’une toiture en chaume ? Allotoiture.com passe en revue tous les aspects du toit en chaume et vous aide à y voir plus clair sur son installation et son prix.

Toit de chaume : un charme certain

Le toit en chaume est un type de couverture très ancien qui requiert une technique de pose très ancienne. Depuis l’Antiquité, le chaume est utilisé comme couverture de toit pour les maisons. Selon la région et les ressources disponibles, le chaume est constitué de paille de blé, de tiges de roseaux, de paille de seigle, de joncs. L’élément utilisé est alors séché, serré en bottes et placé sur le toit. Cependant, en tant que matériau hautement inflammable, le chaume a peu à peu disparu à partir du 19e siècle pour être remplacé par des matériaux comme l’ardoise ou la tuile en terre cuite. Mais le chaume a su résister dans certaines régions, et son côté champêtre est de plus en plus apprécié ces dernières années.

En fonction des autorisations et des contraintes d’urbanisme, d’autres couvertures présentent également d’autres alternatives intéressantes : toiture végétalisée, un toit terrasse, toiture en zinc, en ardoise, en fibrociment, en aluminium ou tout simplement en tuiles.

Avantages de la toiture en chaume

Si le chaume est toujours apprécié et utilisé comme matériau de couverture, c’est parce qu’il propose certains avantages :

  • Esthétique : sûrement l’une des principales raisons poussant à choisir ce type de revêtement, le toit en chaume offre un style champêtre et naturel. Toutefois, en fonction des règles d’urbanisme, il n’est pas autorisé dans toutes les régions et toutes les communes.
  • Isolation thermique : le toit en chaume est un très bon isolant thermique, que ce soit pour bloquer le froid en hiver ou pour maintenir une température agréable en été. Grâce à lui, pas besoin d’installer un isolant trop épais au niveau des combles ce qui permet de réaliser des économies.
  • Isolation phonique : il protège des bruits extérieurs et notamment de la pluie qui tombe sur le toit.
  • Léger : le chaume est relativement léger par rapport à la plupart des autres matériaux de revêtement de toiture. Ce qui permet d’opter pour une charpente moins complexe et moins onéreuse.
  • Écologique : conçu à partir de matières naturelles, le toit en chaume est totalement naturel et écologique, comme le toit en bois.
  • Résistant : il ne craint pas les intempéries ni les variations de température, et sa durée de vie est en moyenne de 50 ans.

Inconvénients du toit de chaume

Le toit en chaume possède quelques inconvénients :

  • Son prix : il est l’un des matériaux les plus chers, avec la toiture en cuivre ou le toit en verre.
  • Son entretien : il nécessite un entretien régulier pour qu’il puisse maintenir son esthétique et ne pas être envahi par les mousses et les lichens. Cet entretien peut se révéler assez onéreux.
  • La pente du toit : un toit en chaume doit obligatoirement être installé sur une pente supérieure à 35° afin que les eaux de pluie soient bien évacuées.
  • Règles d’urbanisme : le toit en chaume n’est pas autorisé dans de nombreuses communes et régions.
  • Inflammable : bien que de nettes améliorations ont été effectuées de ce côté, le chaume reste un matériau plus sensible face au feu que les autres revêtements.

Prix toit en chaume

Critères de prix d’un toit en chaume

Comme nous l’avons souligné dans les inconvénients, la toiture en chaume coûte cher, même si elle permet de réaliser des économies du côté de la charpente et de l’isolation. Ce prix est variable en fonction des caractéristiques de la toiture :

  • La surface de la toiture
  • L’épaisseur du toit en chaume
  • La complexité de la pose
  • La région
  • L’entreprise responsable de la pose

Prix toit en chaume

Le prix est l’un des gros inconvénients de la toiture en chaume. Plus rare et nécessitant une technique plus traditionnelle, le chaume est un matériau qui coute assez cher. Mais c’est surtout la pose qui fait grimper le prix. En moyenne, l’installation et le prix d’une toiture en chaume coûte entre 120€ et 150€ le m2. Toutefois, grâce à sa légèreté et à ses excellentes performances en matière d’isolation, le toit en chaume permet de réaliser des économies sur la charpente et l’isolation, pour une différence de prix un peu moins élevée par rapport aux autres types de revêtement.

Si vous êtes intéressés par le toit en chaume mais que ce type de couverture est hors budget, vous pouvez vous tourner vers des revêtements moins chers comme la toiture en tuile, en zinc ou en shingle. Notre guide des prix toiture vous aidera à budgéter précisément votre projet d’aménagement ou de rénovation de toiture.

Pose d’un toit de chaume

La pose d’un toit en chaume débute par le bas de toit en remontant vers le haut. Les bottes sont généralement posées verticalement, ligaturées sur les liteaux. Elles peuvent également être posées horizontalement entre les liteaux. Ensuite, une deuxième botte est placée par-dessus la ligature de la première. Quand la pose est terminée, le chaume est taillé afin d’obtenir une esthétique lissée.

Toit de chaume : autorisation PLU

Nous l’avons déjà souligné plus haut, mais une toiture en chaume n’est pas toujours autorisée en fonction de la commune, voire de la région. Pour le savoir, il faut se référer au plan local d’urbanisme (PLU) auprès du service urbanisme de la mairie (par exemple PLU de Paris, ou encore le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). De plus, entre une région où les chaumières font partie du paysage et une région où un autre type de revêtement est privilégié, le prix peut énormément varier.

Toit de chaume : à quel entretien s’attendre ?

Pendant les 5 ans qui suivent la pose du toit en chaume, normalement aucun entretien n’est exigé. Une fois ce délai passé et en fonction de l’humidité de la région, un entretien fréquent devient nécessaire, principalement pour éviter que n’apparaissent de la mousse et des lichens. En moyenne, cet entretien doit être effectué tous les 3 ans, mais plus la région est humide et plus il faudra le réaliser fréquemment, et inversement. Ensuite, environ tous les 25 ans, il est recommandé de remplacer les bottes usées par de nouvelles bottes de chaume.

Toit en chaume : questions pratiques

L’absence de gouttière est-elle dérangeante ?

L’une des particularités d’une toiture en chaume est son absence de gouttière. Le toit en chaume est conçu pour déborder permettant à l’eau de ne pas ruisseler sur les murs. L’absence de gouttière n’est donc pas dérangeante.

Les animaux peuvent-ils détériorer la toiture en chaume ?

Le toit en chaume n’attire pas plus les animaux qu’un autre type de revêtement. Pour autant, si le chaume n’est pas suffisamment serré à certains endroits, elle peut être un lieu de prédilection pour des oiseaux désirant y fonder leur nid.

Quels sont les risques d’incendie pour le toit en chaume ?

Le risque d’incendie pour les toitures en chaume a longtemps été élevé. Il s’agit d’ailleurs d’une des causes de sa quasi-disparition au cours du 19e siècle au profit de revêtements plus résistants. Naturellement, le chaume reste un matériau plus inflammable que l’ardoise ou la tuile, mais les techniques utilisées aujourd’hui qui permettent notamment d’obtenir une épaisseur très dense et serrée rendent la toiture en chaume nettement moins inflammable qu’autrefois.

Quelle est la durée de vie d’une toiture en chaume ?

Une toiture en chaume a une durée de vie moyenne de 40 ans qui peut même dépasser 50 ans lorsqu’elle est bien entretenue. Toutefois, cette longévité dépend aussi des conditions climatiques de la région et notamment du taux d’humidité.

Toit de chaume : Prix au m2, Technique de Pose & Entretien
Notez cet article