Toiture Ardoise : Prix au m2, Tarif de Rénovation & Entretien

Quel est le prix toiture ardoise moyen en France ? Quel est le prix au m2 pour la toiture en ardoise ? Quels sont les différents types d’ardoise ? Comment gérer la rénovation d’un toit en ardoise et à quel prix ? Faut-il privilégier l’ardoise naturelle ou l’ardoise synthétique ? Comment poser l’ardoise sur une toiture ? Quel est le tarif horaire pour faire poser un toit en ardoise ? Comment nettoyer une ardoise toiture ? L’équipe d’Allotoiture.com vous aide dans la réalisation de votre projet de toiture en ardoise. Vous aurez bientôt toutes les clés en main pour choisir au mieux le type de revêtement et pour faire des économies.

Le toit en ardoise : avantages

Le toit en ardoise : traditionnel et élégant

L’ardoise est l’un des matériaux très utilisés pour nos toitures, tout comme la toiture en tuile ou en shingle, en cuivre ou encore en zinc. On la retrouve principalement dans quelques régions françaises : Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Paris, Ardennes… Il s’agit d’une roche grise bleutée qui se découpe facilement en fines plaques idéales pour recouvrir les toits.

Elle convient parfaitement pour les toits pentus, mais elle n’est pas vraiment adaptée aux toitures plates et aux toitures arrondies. Elle également utilisée pour le revêtement mural. Sa forme est généralement rectangulaire, mais elle peut être taillée en écaille. Il existe également des ardoises en matières synthétiques reprenant l’aspect et la forme de la roche naturelle. En moyenne, une ardoise a une épaisseur de 3 à 9mm et ses dimensions vont de 220 x 160mm à 355 x 250mm.

L’ardoise offre une esthétique élégante et noble. Elle recouvre la plupart des châteaux de la renaissance et notamment les châteaux de la Loire.

Avantages de la toiture en ardoise

Une toiture en ardoise possède plusieurs avantages :

  • Esthétique et noble, elle accroit la valeur du bien immobilier
  • Solide et résistante, elle possède une durée de vie très longue qui peut sans problème atteindre les 100 ans
  • Elle offre une très bonne qualité d’isolation thermique et phonique
  • Elle est également très étanche
  • Elle conserve sa couleur naturelle dans le temps
  • Il s’agit d’un matériau naturel et donc écologique, un critère renforcé par sa durabilité qui génère peu de déchets
  • Son prix, bien que plus élevé que d’autres matériaux, reste abordable : entre 60 € et 65 € le m²
  • Elle nécessite que très peu d’entretien

Les inconvénients du toit ardoise

L’ardoise possède également quelques inconvénients :

  • Assez lourde, une toiture en ardoise nécessite une charpente en bois solide
  • Sa pose peut se révéler assez complexe, et l’intervention d’un professionnel spécialisé est quasi indispensable
  • Par rapport à d’autres matériaux, son prix peut être considéré comme un inconvénient, même si le rapport qualité/prix de l’ardoise est normal
  • Elle convient uniquement pour les toits possédant une pente minimum de 20°

L’ardoise naturelle : résistante

L’ardoise est une roche dite métamorphique, ce qui signifie qu’elle est issue de roches sédimentaires qui se sont solidifiées au cours du temps. Il s’agit également d’une roche de schiste signifiant qu’elle a un aspect naturellement feuilleté. De ce fait, elle se taille très facilement en tuiles. En fonction de la zone géographique d’où provient l’ardoise, elle possède des caractéristiques qui lui sont propres : solidité, couleur, épaisseur… Quand son épaisseur se situe entre 20 et 40 mm, on parle de lauze. Sa couleur naturelle oscille du gris noir au bleu gris.

L’ardoise est essentiellement utilisée en maçonnerie pour les toitures et pour les murs. Elle peut également pour certains mobiliers : tables, bancs… On la retrouve aussi comme matériau principal des fameux tableaux à craies que nous avons connus étant enfants.

L’ardoise synthétique : économique

Désormais, on peut également opter pour une toiture en ardoises synthétiques. Ce type d’ardoise se compose de fibres organiques, de ciment, d’eau et d’additifs minéraux. À cela s’ajoutent quelques traitements afin d’offrir des propriétés similaires à celles d’une ardoise naturelle.

L’intérêt d’une ardoise synthétique repose sur deux critères :

  • Son prix : elle coûte moins cher qu’une ardoise naturelle, permettant de profiter d’une toiture à l’apparence et aux caractéristiques proches d’un toit en ardoises naturelles, à un prix plus abordable
  • Ses coloris : l’ardoise synthétique est disponible en un plus grand choix de coloris, permettant de changer du classique gris-bleu

Cependant, bien qu’elle s’en approche, l’ardoise synthétique n’est pas une ardoise naturelle. En ce sens, sa conception est moins écologique et sa résistance est inférieure. Une ardoise à une durée de vie pouvant dépasser les 30 ans, mais qui exige d’être entretenue passé ce cap.

Prix toiture ardoise

Critères de prix

Le prix au m² d’une ardoise put varier en fonction des critères suivants :

  • Type d’ardoise : une ardoise naturelle coûte plus cher qu’un produit synthétique
  • Origine de l’ardoise : selon sa région de provenance qui caractérise sa qualité
  • Dimensions
  • Pente du toit

Le prix au m2 d’une toiture en ardoise

Pour une toiture en ardoise naturelle, comptez entre 60 € et 65 € le m² hors pose, et avec la pose le prix atteint entre 100 € et 125 € le m², pour une durée de vie d’environ 100 ans. Pour 100m² de toiture, cela représente un prix total d’environ 11 000 € (avec pose).

Pour une toiture en ardoise synthétique, comptez entre 40 € et 50 € le m² hors pose, et entre 70 € et 110 € avec la pose, pour une durée de vie d’au moins 30 ans et qui peut atteindre les 70 ans avec un bon entretien. Pour une toiture de 100 m², le prix atteint en moyenne les 8 200 €.

Pour comparer le prix des autres matériaux de toiture comme le bac acier, l’aluminium, le toit en bois ou encore la toiture de verre, consultez notre guide des prix toiture. Vous pourrez aussi consulter les tarifs pour d’autres types d’aménagements comme la toiture végétalisée ou le toit terrasse.

Prix de pose d’une toiture en ardoise

Une toiture en ardoise, qu’il s’agisse d’ardoises naturelles ou synthétiques, exige souvent l’intervention d’un professionnel. Il faudra compter entre 30 € et 60 € par m² de pose.

Nettoyage et entretien de toiture ardoise

Entretien toiture ardoise

Même si l’ardoise naturelle est conçue pour durer plus de 100 ans, il est conseillé de l’entretenir tous les 2 ans. Cet entretien consiste essentiellement à nettoyer l’ardoise des éventuelles mousses et des traces de pollutions (dans les zones urbaines). Il faut également remplacer les éventuelles ardoises abimées ou décrochées.

Nettoyage d’un toit en ardoise

La mousse a tendance à se fixer aux toitures en ardoises, surtout dans les milieux non urbains. Même si la mousse n’altère pas l’efficacité de l’ardoise dans l’immédiat, il est conseillé de la nettoyer, notamment pour que votre toit retrouve un aspect plus joli.

Pour nettoyer les mousses incrustées sur une toiture en ardoise, trois solutions sont possibles :

  • Nettoyage manuel à l’aide d’une éponge, auquel cas il faut veiller à être attaché et éviter de trop marcher sur les ardoises
  • Nettoyage à haute pression : plus rapide, plus efficace et moins risqué En appliquant un traitement adapté préalablement à la formation des mousses ou après un nettoyage complet.

Pose d’une toiture ardoise

Sans compétences dans le domaine, la pose d’une toiture en ardoise est très compliquée, voire trop périlleuse pour peu que l’on s’y attèle soi-même. D’ailleurs, même certains couvreurs ne préfèrent pas se lancer dans ce type de chantier lorsqu’ils n’ont pas les qualifications. En effet, l’ardoise n’est pas présente dans toutes les régions et les couvreurs peuvent avoir des spécialités différentes d’une région à une autre.

Il existe deux méthodes pour fixer des ardoises sur un toit : par crochets ou à l’aide de clous. La première étape pour poser une toiture en ardoise consiste à vérifier que la charpente est suffisamment solide pour ce type de matériau, car l’ardoise est une pièce assez lourde, et cumulées, elles pèsent énormément sur la charpente.

Ensuite, il faut utiliser un cordeau pour définir et tracer l’emplacement des ardoises, sachant que chaque rangée chevauche d’un tiers, voire de la moitié, la suivante, en commençant par le haut. Et chaque rangée est décalée horizontalement d’une demi-ardoise par rapport à la précédente, à l’image d’un mur en briques.

Pour la pose, il faut donc commencer par le bas. Les éventuelles découpes doivent être réalisées avec une enclume de couvreur et non à la meuleuse. Une fois arrivé en haut du premier versant, il faut placer l’arêtier.

Toiture ardoise en fibro ciment

Depuis 1997, l’amiante est interdite, car elle présente des risques pour la santé. Avant cette date il a longtemps été utilisé dans de nombreuses toitures mélangeant ardoise et fibro ciment. Si la toiture est en bon état, il n’y a pas de danger. Par contre, si elle est abîmée ou si vous désirez procéder à une rénovation, il faut enlever la toiture en amiante. Cette opération appelée désamiantage est obligatoirement réalisée par des professionnels. Pour savoir que votre toiture comporte de l’amiante, il faut demander un diagnostic auprès d’une entreprise spécialisée.

Toiture Ardoise : Prix au m2, Tarif de Rénovation & Entretien
5 / 5 (1 vote)